Rechercher

Rhumes à répétition de mon enfant, c'est pas une fatalité!

Mis à jour : sept. 8

L’acupuncture pédiatrique de contact pour préparer l'hiver.


L'automne pointe le bon de son nez, les journées raccourcissent, le potager se vide, la végétation ralenti, les températures baissent...

Le rhume et autres maladies ORL vont peu à peu faire leur retour avec tous les symptômes bien connus des parents: fièvre, nez qui coule, douleurs...


Il est important de se rappeler que si l'enfant est plus sensible aux maladies c'est parce que son système immunitaire n'est pas encore mature.

Une autre particularité de sa sensibilité aux maladies est que son système pileux n'est pas encore développé. Effectivement, les vibrisses (poils de nez) agissent comme une première barrière face aux poussières, pollens et gouttelettes qui peuvent transporter les maladies.



De plus tous les enfants ( ou adultes ) ne sont pas égaux face aux infections, certains en croisent sans forcement développer de symptômes. Le système immunitaire gagne en maturité et efficacité au contact des virus et bactéries et aussi avec l'âge. Ce qui fait dire dans le langage commun "que certains enfant passe pour des enfants jamais malade et qu'au contraire, d'autres, vont attraper le moindre truc qui passe".

<< Les aiguilles sont remplacées par un petit outil doux et indolore : le daishin >>

Le shonishin est une forme d'acupuncture mis au point spécialement pour les enfants dans la région d'Osaka au XVIIème siècle. Les aiguilles d’acupuncture sont remplacées par un petit outil métallique : le daishi. Il permet différentes techniques de stimulation : effleurements, tapotements , lissages, et vibrations. La plupart du temps, il est caché dans le creux de la main et l'enfant ne le voit même pas. Le soin, doux et indolore, est ressenti comme agréable par l'enfant ou le bébé, ce qui contribue à rassurer les parents.


L'objectif est de stimuler le système proprioceptif, les méridiens, les points d'acupuncture et avoir une action en particulier sur le système nerveux parasympathique (retour au calme). Ces stimulations vont contribuer entre autre à renforcer le système immunitaire, mais vont aussi avoir une action sur la confiance en soi, la capacité à trouver son centre...

<< L'automne est le moment idéal pour préparer le corps au changement de l'hiver >>

La rentrée et l'automne (saison en MTC*) sont le moment idéal pour préparer l'hiver et faire du Shonishin. Cette période permet de renforcer le système immunitaire et poser les bases qui permettront d'affronter l'hiver en toute sérénité. C'est en quelque sorte préparer le corps à faire face aux nombreux changements de la saison hivernale.

Dans cette situation, on vise l'aspect préventif du Shonishin, il est donc important de ne pas attendre les premiers symptômes pour potentialiser les résultats et consulter.



La séance dure 1h00 la première fois et 30 minutes les suivantes. Même si le soin en lui même est rapide, une dizaine de minutes pour les bébés à une vingtaine pour les enfants d'age scolaire, il faut prendre le temps de faire connaissance et permettre à l'enfant d'être en confiance.


Le Shonishin est une approche globale et respectueuse de l’enfant qui peut agir sur les aspects physiques, psychiques et émotionnels.


(*) MTC (Médecine Traditionnelles Chinoise) : l'automne est du 15 août au 28 octobre


source:

Tuina Pédiatrique, CHEN JUN & PIERRE STERCKX, Ed. Presses universitaires Guang Ming, 2005

Shonishin: Japanese pediatric acupuncture, STEPHEN BIRCH, Ed. Thieme, 2011


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now