Shiatsu: le passeport santé pour l'hiver

Dernière mise à jour : 25 oct. 2021


L’hiver la lumière du jour diminue, les températures baissent et on a tendance à vivre plus à l’intérieur.


Le corps a donc besoin de se rééquilibrer sur un autre mode de fonctionnement. Nous sommes d'ailleurs, davantage toucher par certains maux : fatigue, déprime saisonnière, baisse de l’immunité, peau sèche, horloge interne perturbée par le passage à l’heure d’hiver, troubles urinaires…


Cependant en médecine traditionnelle japonaise ou chinoise (MTJ/MTC), il y a souvent une solution.


Alors comment le shiatsu peut vous aider à traverser cette saison ?


" Tout d'abord se repositionner dans le temps "


En occident, nous avons pour habitude de considérer les débuts de saison au moment des solstices et équinoxes. Le point de vu de la MTJ est un peu différent car il tient compte des énergies.

Par exemple : le 21 juin qui dans notre calendrier marque le début de l’été, est considéré en MTJ comme le point culminant de la saison : C’est le jour le plus long, le plus lumineux, le plus stimulant à différents niveaux, le plus Yang.


Notre saison d’hiver en MTJ débute donc le 7 novembre pour se terminer le 2 février avec le point le plus bas énergétiquement parlant: le 21 décembre. On peut observer que la nature a bien compris le principe (végétation au repos, hibernation pour certaines espèces, tendance à la protection et à la régénération…)


Vous l’avez donc compris c’est la dernière ligne droite avant ce 7 novembre pour préparer votre hiver et permettre à votre corps de s’y adapter en douceur.



"La société moderne nous a concocté un tout autre programme "



L’hiver est associé à l’élément « Eau », avec pour l'aspect Yin: le Rein qui s'équilibre avec l'aspect yang de la Vessie. Bien sûr, il faut le voir comme une complémentarité sans cesse en mouvement et pas comme une opposition ou un contre poids.


Pendant l’hiver l’énergie du rein devrait-être à son maximum, pour résister au froid et aux pathogènes ; Mais aussi à l’image de la nature faire des réserves pour préparer les saisons suivantes. C’est pour cela qu’il faut être en mesure de protéger et préserver son énergie. C’est donc le temps de l’intériorisation et du repos.


Dans le quotidien cela pourrait se traduire, par de la lecture nourrissante devant le feu, des jeux de société tranquille en famille, une raclette entre amis (sans en abuser… question d’équilibre), utiliser et abuser de la bouillote par contre, profiter des sources chaudes(balnéo), protéger les extrémités du froid, boire et manger chaud et bien sûr dormir davantage...




En réalité, la société moderne nous a concocté un tout autre programme : bilan de fin d’année et autres échéances professionnels, préparations et fêtes de fin d’année, excès alimentaires et parfois d’alcools, trouver des cadeaux, prise de nouvelles résolutions que les plus courageux ne tiendront quelques semaines...


Cette liste est évidemment non exhaustive et à regarder avec discernement en fonction de ces propres habitudes. Mais ce qui saute aux yeux, c’est qu'en général, on fait le contraire de ce que notre nature (notre côté animal) aurait besoin… nos anciens eux, avaient tout compris.



"Avez-vous besoin de shiatsu pour préparer l’hiver ?""


On l’a vu, l’hiver (élément eau) est associé au rein et à la vessie.

Le Rein est le siège de la force vitale qui à l’image d’une batterie s’épuise au fil des années. Il est en lien avec la volonté, le courage (d'où nos difficultés souvent, à tenir nos nouvelles résolutions si l'on a fait des excès pendant les fêtes) et grâce aux glandes surrénales (cortisol) permet l’adaptation au stress.


Son déséquilibre peut être mis en évidence au niveau physique par:

  • de la fatigue chronique

  • des troubles du sommeil

  • des troubles urinaires

  • les extrémités froides

  • le sentiment d’avoir toujours froid

  • des douleurs lombaires

  • une fragilité des os

Et au niveau mental et psychologique par :

  • des difficultés à s’adapter

  • avoir un sentiment de peur plus présent

  • repousser des projets

  • subir la dépression saisonnière

  • ressentir de l’insécurité



"Comment le shiatsu vous accompagne?"


Le shiatsu, par son toucher si particulier, est rythmé par des pressions, des étirements, des mobilisations et des frictions. Il apporte bien-être et relâchement.


Pour préparer cette saison, je pratique un shiatsu plus lent, qui ancre, qui permet de prendre le temps. C’est un shiatsu qui pousse à l’introspection, au calme et à réfléchir au tumulte de cette fin d’année.


En fonction, de votre situation, j’utilise les points (ces même points d'acupuncture mais sans aiguille) qui vont permettre à votre corps de trouver ou retrouver l’équilibre. Le travail sur la zone lombaire est souvent bienvenue, avec de la profondeur tel le mouvement descendant de l’eau, élément de l’hiver.

Selon de votre état de fatigue, je peux aussi utiliser la moxibustion (apport de chaleur), version orientale de notre bouillote, en plus dépaysant...


"Pour conclure: En pratiquant le shiatsu régulièrement, vous capitalisez sur votre santé."

  • en réduisant votre stress,

  • en renforçant votre système immunitaire

  • en laissant éloignés les virus en tous genres

  • en profitant de l’hiver pour vous ressourcer

  • en stabilisant humeurs et émotions

  • en restant en bonne santé


Vous avez besoin d'un shiatsu ? Vous pouvez prendre rendez-vous ici



 

En aucun cas les conseils donnés dans cet article ne peuvent se substituer à un avis médical.


Références:

  • Les principes fondamentaux de la médecine Chinoise, Giovanni Maciocia, Ed Elsevier Masson (3ème Ed.), 2018

  • Vade-mecum de shiatsu thérapeutique, Bernard Bouheret, Ed Quintessence, 2012

  • Les trésors de la médecine chinoise pour le monde d'aujourd'hui, Ke Wen, Ed Courrier du Livre, 2015


Jérôme S. praticien Shiatsu (FFST) et Shonishin (ACEKI e.V)


www.attitude shiatsu.com

90 vues0 commentaire

TROUVER LE RDV QUI VOUS CONVIENT

logo.JPG