Rechercher

Pourquoi faire du Shiatsu avec mon bébé ?

Avec la naissance d'un enfant, l'adulte, qu'il soit maman ou papa, devient parent avec tous les changements et questionnements que cela entraîne. C'est le temps de la rencontre avec bébé au cours duquel chacun doit trouver sa place . Une rencontre qui demande une attention bienveillante ainsi qu'une disponibilité physique et psychique de tous les instants. Le parent, en tant personne de référence pour l'enfant, à un rôle central dans cette rencontre.

C'est une découverte mutuelle, avec de nouveaux équilibres à trouver et à construire en famille. Le toucher fait parti intégrante de cette relation naissante : câlins, bisous, soins corporels, bains, portage... Le shiatsu vient accompagner ce besoin de toucher, de partage, de compréhension et de douceur. Ces moments sont d'autant plus importants que la grossesse et/ou la naissance peuvent avoir été difficiles.


Le shiatsu se partage, chacun des deux protagonistes est disponible, attentif à l'autre, dans un respect mutuel. En ce sens, le shiatsu contribue à développer le lien d'attachement qui se tisse entre parent et enfant. Il se pose en médiateur entre deux être humains qui ont juste leurs sens et leur attention pour entrer en communication.


L'observation attentive de son bébé, permet de mieux le comprendre, de décoder son langage, de répondre avec plus de justesse à ses besoins. Ainsi confiance mutuelle et estime de soi sont renforcées. Le parent se sent alors compétent et devient rassurant pour son enfant. C'est donc un cercle vertueux qui s'installe dans lequel, chacun à sa manière, rassure l'autre dans ses qualités et ses compétences.


Le shiatsu par son toucher singulier, permet de rassembler le bébé, de l'unifier dans son corps. C'est parce qu'il est touché que le bébé prend conscience des limites de son corps, de l'intérieur et de l'extérieur. C'est entre autre ce qui lui permettra de différé ses besoins en grandissant, car assouvir un besoin (interne) demande la plupart du temps une interaction avec son environnement (externe).


"Je peux à nouveau aider mon bébé à s'endormir en lui caressant le visage sans que ça le gène [...], l'endormissement été devenu difficile avec ses problèmes de peau..."

( maman d'un petite fille de 8 mois pour un problème d’eczéma)


Le shiatsu s'appuie sur la médecine traditionnel japonaise (MTJ) ,cousine de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). L'un des aspects de ces médecines est leur caractère préventif. Les anecdotes anciennes racontent que le médecin n’était payé que lorsque que le patient restait en bonne santé; toute une philosophie sur la manière de d'envisager la santé. Avec une approche holistique, le shiatsu a pour effet de stimuler les processus d'autoguérison naturels.


Les premières années, les équilibres physiologiques sont fragiles et immatures. Dans ce contexte, ce qui suscite le plus d'inquiétude est généralement l'immaturité du système immunitaire et les parents l'ont constaté : le bébé est plus sensible aux maladies ou troubles ( ORL, digestif, problème de peau, sommeil...). Le bébé réagit en s'adaptant vite à son environnement , mais peut aussi être perturbé. Le shiatsu vient en soutient et accompagne le développement physique, psycho-émotionnel, et social du bébé.



Dans ce contexte, le shiatsu peut intervenir de différentes manières. Soit dans l'idée première du shiatsu comme voie de prévention. Les parents peuvent facilement apprendre les katas (enchaînements) de base en ateliers parent/enfant accompagné par le praticien (généralement en groupe) et prendre soin de la santé de leur enfant au quotidien.

"Lorsqu'elle reçoit du shiatsu régulièrement, ma fille est beaucoup plus calme et apaisée. Les soirées sont plus faciles à la maison."

(Maman d'une fille hyper-sensible de 3 ans)


Soit lors de consultation individuellele soin est effectué par le praticien. Les parents y apprennent un kata pour la maison afin de prolonger les effets du shiatsu les jours suivants. Cette seconde approche est plus adaptée lorsque l'enfant présente un problème de santé particulier déjà identifié par les parents ou le pédiatre. Le shiatsu vient alors en complément des recommandations et traitements prescrits par le pédiatre.



Autre raison, pour introduire le shiatsu dans la vie de bébé : les fragilités. En matière de santé nous ne sommes pas égaux. Certains enchaînent les problèmes ORL (otites, laryngites,...) d'autres digestifs (coliques, RGO, gastro, constipation...), la liste est malheureusement longue ( bronchiolite, poussée d’eczéma...). Dans cette situation un soutien et accompagnement des méridiens est nécessaire afin d'aider le corps à trouver un nouvel équilibre et stopper ou limiter ces épisodes à répétition. Il est aussi possible d'intervenir sur les effets secondaires des traitements médicaux.


Pour résumer, il est utile d'avoir en tête que le shiatsu peut accompagner le jeune enfant dans de multiples situations. Que ce soit pour le plaisir, en prévention, en complément, ou en soutien, le shiatsu à sa place dans la vie de bébé pour son plus grand plaisir et souvent celui de sa famille.



source :

  1. WERNICKE Thomas, « Shonishin » (2014), Ed. Singing Dragon, Londres

  2. MILLER Liza, RUSTIN Margaret, RUSTIN Michael et SHUTTLEWORTH Judy, « L’observation attentive des bébés » (1998), Ed. du Hublot, Larmor-Plage

  3. STERN Daniel, « Le monde interpersonnel du nourrisson » (1989), Ed. PUF, Paris

  4. FILLIOZAT Isabelle, « Au cœur des émotions de l’enfant » (1999), Ed. Marabout, Paris

  5. KARIN KALBANTNER-WERNICKE & TINA HAASE, « Baby shiatsu»(2013), Ed. Singing Dragon, Londres


33 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now